Ne plantez pas les rhododendrons, posez-les !

Je pratique déjà comme ça depuis quelques années au Vasterival, où j'ai remarqué qu'il valait mieux ne pas creuser le sol pour installer des rhododendrons, mais juste ameublir et apporter du compost de feuilles tout autour. (Quand on creuse sous un arbre, on coupe des racines , ce qui est dommageable pour l'arbre lui-même, mais aussi pour le jeune rhodo car des nouvelles radicelles se développent et concurrencent la jeune plante). J'ai trouvé la preuve à Benmore, en Ecosse où nombre de nouveaux rhodos sont simplement posés sur le sol :

Bien sûr, c'est l'Ecosse, et les importantes quantités de pluie leur permettent de ne pas souffrir de dessèchement. Chez nous, on met un peu plus de compost autour de la motte ( pas de la terre de bruyère, mais bien du compost de feuilles), que l'on complète régulièrement et que l'on élargit à mesure que le rhodo grandit.

Les épais tapis de mousse sont l'habitat privilégié pour les semis spontanés de rhodos ...

Et on trouve à Benmore des magnifiques semis spontanés ( donc des "mauvaise herbes ???)  qui se sont développées dans rien, juste comme ça sur le bord des chemins :

Déroutant non ?
Cela prouve en tout cas que les rhodos n'ont pas besoin de grand chose pour se développer.. si on dispose des conditions adéquates ( qualité du sol (acide) + humidité ambiante + absence de vent).
NB : ces conditions varient selon les espèces : plus les feuilles sont petites, plus ils ont adaptés à la lumière, la sécheresse et le vent.

Aujourd'hui

Aeonium et citronnier

L'aenonium 'Sunburst' comme toutes les plantes grasses aiment le sols drainés qui ne retiennent pas trop l'eau, à condition...