mercredi 27 novembre 2013

Gladiolus byzantina + Ranunculus acris 'Sulphureus' + Geranium 'Spinners' (home, 06/2013)


Campanule sous les bambous

Campanula poscharkyana 'EH. Frost' +aspérule (  Gallium odoratum) sous Phyllostachys aureosulcata 'Aureocaulis' 

Il est difficile de planter sous les bambous, à cause de la concurrence, de la sécheresse estivale et de la chute permanente des feuilles qui forment une litière de plus en plus importante. J'ai essayé divers couvre-sols, et ce sont deux "vieilles" plantes qui reportent la palme des "plus résistantes" : cette campanule, autrefois populaire en bordure sou dans les "murets fleuris", et l'aspérule odorante, une plante de sous-bois increvable (son côté "envahissant" est bien utile ici. Dans ce tapis se glisse également quelques cyclamens et hellébores, mais je vous les monterai une autre fois…

Les fruits que les oiseaux ignorent

Taxus baccata 'Lutea'
En automne, bon nombre d'arbustes à fruits très colorés font "le show", mais certains sont rapidement dépouillés dès que les oiseaux les repèrent.  Ceux à fruits clairs, ( jaunes, blancs, et certains à baies roses) restent épargnés plus longtemps, probablement parce que oiseaux ne les jugent pas mûrs. Il en est de même au verger avec les cerisiers à fruits blancs ou les fraisiers à fruits blancs/jaunes. Mais bon, le système n'est pas toujours infaillible car il suffit qu'un individu un peu plus téméraire (ou plus affamé) se mette à goutter et les trouve à son goût… Mais on leur pardonne, il est de plus difficile pour eux de se nourrir dans ce qu'il reste dénature dans nos campagne…

dimanche 24 novembre 2013

Gentiana lutea + Salvia pratensis + Rhinanthe (Queyras,Hautes Alpes/ 07/2011)


Chasmanthium latifolium

Chasmanthium latifolium,présentée par Thierry Denis à Courson, Aut.2013
Voilà une très belle graminée à la fois originale, pas racoleuse et encore pas très courante dans les jardins. Au printemps , ses feuilles larges captent la lumière de la même manière que celles des montbrétias, et en fin d'été se développent les grappes lâches de larges épis en forme de coeur, à la fois bient visibles et très légers. En automne, l'ensemble prend de jolies teintes rosées avant  de cuivrer. Les feuilles sèches restent attrayantes jusqu'en janvier. C'est une graminée pour les endroits ensoleillés ou mi-ombragés, en tous sols. Elle résiste bien à la sécheresse mais préfère avant tout les situations humides, car c'est là qu'elle se ressème en abondance( sans devenir envahissante).  Cette superbe plante cultivée en conteneur  a obtenu un Mérite ( plus haute distinction) aux dernières Journées des plantes de COURSON.

vendredi 1 novembre 2013

Cotoneasters, enfin le retour ?

Après avoir été très courants ( trop sans doute), ils ont été bannis de nos jardins sous prétexte d'une sensibilité au "feu bactérien".  Beaucoup de ceux qui n'ont pas été arrachés n'ont jamais été malades et continuent de produire chaque automne de magnifiques fruits. Ce mois-ci, un bel article de GARDENS ILLUSTRATED les remet à l'honneur et une monographie ( en Anglais) est sur le point de paraître. Il est temps surtout de redécouvrir les espèces à grand développement comme C. lacteus et C. salicifolius, qui forment de magnifiques buissons ou petits arbres très élégants. J'attends avec impatience de retrouver les magnifiques variétés à fruits jaunes comme 'Rotschildianus', qui restent ignorés des oiseaux une grande partie de l'hiver.  Ces arbustes solides et peu exigeants sont de merveilleux compagnons pour les bambous avec lesquels ils savent cohabiter et auxquels ils apportent un peu de couleurs…
Cotoneaster lacteus 


Persicaria filiformis 'Painter's Palette'

Cet automne à Courson, cette plante a enfin pu être mise en lumière en obtenant un MERITE, une distinction qui la recommande pour la plupart des jardins. Cette persicaire est très rustique, facile à vivre en terrain frais ( mais supporte des périodes de sécheresse); elle n'est pas envahissante et son feuillage est très beau dès le début du printemps ( ses feuilles sont alors marquées d'un grand V  à l'envers, pourpré . Il termine la saison sous une masse de fleurs rouges sen épis très fins ( filiformes). Elle se plait en sol ordinaire ou argileux, au soleil ou à mi-ombre. Elle pousse très facilement en pot et peut y vivre plusieurs années sans trop de soins. Cette plante superbe était présentée par le pépinières LEPAGE ( www.lepage-vivaces.com).


Carex et Cie- Vu à Courson

Deux très belle compositions mêlant différents heuchères et heucherellas ( il faut oser en mélanger autant de différents ) et des Carex  pour le contraste et la persistance, Composées et présentées par Dirk  Shaeys ( Pépinière des deux Caps www.deuxcaps.fr). 
Heucherella et Carex 'Ice Dance'



Heucherella et Carex 'Evergold' 

Trifolium repens 'Green Ice' + Ranunculus repens 'Joe's Golden' ( Colored weeds, Home, 06/2007)


Des fleurs et des couleurs dans la pelouse.

… Avant de planter une "praire" fleurie", il est peut être intéressant de planter dans l'herbe de la pelouse. On peut y installer facilement des bulbes précoces ( perce-neiges, crocus, etc), mais également des vivaces. Parmi elles, les primevères sauvages (P. vulgaris), qui se ressèment facilement et constituent vite de belles colonies… Elles fleurissent avant les premières tontes de la fin avril ( je retarde un peu là où colonisent les primevères).
Primevères (Primula veris) dans un coin de la pelouse.

 Pourquoi ne pas essayer également les bugles ( Ajuga reptans), que certains redoutent de voir envahir les massifs ( en fait, ils se déplacent car en s'étalant ils meurent progressivement de l'endroit où ils étaient plantés à l'origine). Chez moi, ils se ressèment dans la pelouse, ce qui donne de jolis motifs de couleurs quand ce sont des variétés à feuilles pourprées, ou avec les fleurs au printemps. On peut avoir de belles surprises avec des mélanges de coloris, plutôt sympathiques.
Si vous n'êtes pas un maniaque de la pelouse-moquette verte et que vous n'utilisez pas de désherbants sélectifs, la mousse et toute une flore particulière peut s'installer progressivement dans le gazon, en particulier à proximité des arbre sou des massifs très denses d'arbustes. C'est le rythme des tontes qui va sélectionner les plantes capables de prospérer ou non.

Ranunculus repens 'Joe's Golden' + Trifolium repens 'Green Ice'
Le trèfle dans les pelouses ne me dérange absolument pas, bien au contraire, car il apporte de l'azote et travaille le sol là où il est trop compact. Les renoncules non plus, car elles renforcent le gazon dans les coins très humides où il n'est pas très adapté. Mais depuis que j'ai trouvé ces variétés plus colorés de trèfles et de renoncules, je les laisse également  s'échapper des massifs et prospérer dans le pelouses. C'est grâce à cela que j'ai d'ailleurs pu conserver le trêfle car lui aussi déserte facilement les endroits où on le plante. Par contre, dans la pelouse, il survit depuis des années en lui donnant une belle teinte argenté ravivée après chaque tonte.

Aujourd'hui

2 nuances de rose

Difficile de décrire vraiment les couleurs des fleurs, surtout lorsqu'elles varient avec l'intensité lumineuse. Par exemple, la même...