vendredi 20 décembre 2013

Hydrangea 'Hayes' Starbust'



Vous est-il arrivé de condamner trop vite une plante et de le regretter ensuite ?
 Lorsque j'ai planté cet hydrangea, je pensais ne pas le garder longtemps : dans son pot, les tiges étaient plutôt molles et la seule qui portait une inflorescence n'était pas assez robuste pour son poids.  L'été suivant, : idem : davantage de tiges florifères, mais pas assez de force pour soutenir la floraison...
 Il a donc changé de place. Il est toujours à l'ombre, mais au lieu d'être sous la cime d'un arbre, il est contre un jour exposé vers le Nord, en compagnie d'hosta 'Catherine' et de Polystichum 'Bevis'. Regardez le résultat cette année : une végétation robuste et une floraison qui a duré très longtemps, depuis le début juillet.
Les fleurs doubles continuent à se développer au cours de la saison et elles sèchent sur place progressivement. Actuellement, elles ne sont pas encore totalement brunes, il y a encore des traces de blanc.
Moralité ?
La première impression n'est pas toujours la bonne !



Tulipa 'Blushing Apeldoorn' + Sambucus racemosa 'Sutherland Gold' (Pairi Daiza :05/2013)




lundi 16 décembre 2013

Luzula nivea


Ce sont souvent les plantes dont on parle le moins qui se révèlent le plus efficaces. Luzula nivea en fait partie. Persistante ( et très jolie avec son feuillage vert foncé éclairé de nombreux "poils" blancs) , très rustique, adaptée  à l'ombre (humide ou sèche), elle surprend au printemps par ses "fleurs" blanches" d'un très bel effet en masse.  Elle se ressème un peu mais sans devenir envahissante. Encore une belle valeur sure !

Cercis 'Forest Pansy' + Nandina domestica 'Umpqua Chief' ( home, 10/2012)


vendredi 13 décembre 2013

Vive les trêfles


Beaucoup s'acharnent à éliminer le trèfle du gazon alors que c'est pour lui le meilleur allié: c'est une plante qui est capable de rendre disponible dans le sol l'azote de l'air. Elle fertilise donc la terre , ce qui permet de ne pas utiliser d'engrais pour avoir une pelouse toujours verte.  Loin d'être une plante "ordinaire", le trêfle révèle bien des facettes quand on sait l'observer dans la nature… On en trouve partout des espèces et des formes attrayantes ou juste différentes. Dans nos jardins, le trêfle peut aussi se rendre désirable en adoptant de livrées insoupçonnées…

Variations de Trifolium pratense dans une prairie alpine


Une partie de mon jardin a été un paddock pour deux chevaux pendant plusieurs mois. Le sol y a donc été particulièrement tassé. J'ai voulu l'engazonner, mais il était impossible d'y faire entrer un tracteur ou un motoculteur et le bêchage était atout aussi impossible tellement le sol était dur. J'ai semé du gazon…évidemment sans succès. J'ai eu l'idée de semer du trèfle blanc ( sans préparation du sol. Il a poussé en quelques semaines et tapissé le sol. L'herbe a poussé 4 à 5 mois plus tard, au début de l'automne.  Aujourd'hui,le sol est totalement décompacté et bien d'autres fleurs sauvages sont apparues.  Le trèfle existe toujours et se mélange aux plantes. Cet automne, j'ai installé des vivaces dans l'herbe et le trèfle; le sol est meuble sur 30 cm de profondeur, comme si il n'y a fait jamais eu de chevaux ic












Une de mes variétés préférées de trèfles est le 'Quadifolium Purpureum', le trèfle pourpre à quatre feuilles. A la fois curieux et beau, il colonise vite le sol. J'en mets partout là où le sol est nu et perturbé. C'est une excellente "nourrice" pour les autres plantes.  Depuis deux ans, je l'ai mélangé à des hostas en pot : un couvre-sol qui assure la fraîcheur et nourrit sa compagne .

Trifolium pratense 'Quadrifolium 'Purpureum'

le trèfle pourpre et Hosta 'Guacamole' 

























Il y a quelques années, deux variétés argentées sont apparues : 'Green Ice' et 'Dragon Blood', marqué d'une tâche rouge, qui ont offert d'autres possibilités de combinaisons.

Trifolium repens 'Green Ice' + Ranunculus repens 'Joe's Golden'
'Green Ice' a finalement disparu des "massifs", mais il s'est naturalisé dans la pelouse des chemins. Les trêfles ont besoin de voyager pour survivre, il ne faut surtout pas vouloir les cantonner à un endroit particulier plus d'une année. 
'Dragon Blood' avec Carex atrata
Aujourd'hui arrivent toute une série de nouvelles variétés toutes plus étonnantes les unes que les autres. Je n'ai pas encore les noms, mais j'ai pu les essayer et ils sont formidables. Vous les trouverez dès la printemps prochain dans les fêtes des plantes chez quelques spécialistes.  Ces quelques images permettent d'ors et déjà d'imaginer des nouvelles combinaisons…



Salvia pratensis + Rhinanthe ( Queyras,French alps/ 07/2013)


mercredi 27 novembre 2013

Gladiolus byzantina + Ranunculus acris 'Sulphureus' + Geranium 'Spinners' (home, 06/2013)


Campanule sous les bambous

Campanula poscharkyana 'EH. Frost' +aspérule (  Gallium odoratum) sous Phyllostachys aureosulcata 'Aureocaulis' 

Il est difficile de planter sous les bambous, à cause de la concurrence, de la sécheresse estivale et de la chute permanente des feuilles qui forment une litière de plus en plus importante. J'ai essayé divers couvre-sols, et ce sont deux "vieilles" plantes qui reportent la palme des "plus résistantes" : cette campanule, autrefois populaire en bordure sou dans les "murets fleuris", et l'aspérule odorante, une plante de sous-bois increvable (son côté "envahissant" est bien utile ici. Dans ce tapis se glisse également quelques cyclamens et hellébores, mais je vous les monterai une autre fois…

Les fruits que les oiseaux ignorent

Taxus baccata 'Lutea'
En automne, bon nombre d'arbustes à fruits très colorés font "le show", mais certains sont rapidement dépouillés dès que les oiseaux les repèrent.  Ceux à fruits clairs, ( jaunes, blancs, et certains à baies roses) restent épargnés plus longtemps, probablement parce que oiseaux ne les jugent pas mûrs. Il en est de même au verger avec les cerisiers à fruits blancs ou les fraisiers à fruits blancs/jaunes. Mais bon, le système n'est pas toujours infaillible car il suffit qu'un individu un peu plus téméraire (ou plus affamé) se mette à goutter et les trouve à son goût… Mais on leur pardonne, il est de plus difficile pour eux de se nourrir dans ce qu'il reste dénature dans nos campagne…

dimanche 24 novembre 2013

Gentiana lutea + Salvia pratensis + Rhinanthe (Queyras,Hautes Alpes/ 07/2011)


Chasmanthium latifolium

Chasmanthium latifolium,présentée par Thierry Denis à Courson, Aut.2013
Voilà une très belle graminée à la fois originale, pas racoleuse et encore pas très courante dans les jardins. Au printemps , ses feuilles larges captent la lumière de la même manière que celles des montbrétias, et en fin d'été se développent les grappes lâches de larges épis en forme de coeur, à la fois bient visibles et très légers. En automne, l'ensemble prend de jolies teintes rosées avant  de cuivrer. Les feuilles sèches restent attrayantes jusqu'en janvier. C'est une graminée pour les endroits ensoleillés ou mi-ombragés, en tous sols. Elle résiste bien à la sécheresse mais préfère avant tout les situations humides, car c'est là qu'elle se ressème en abondance( sans devenir envahissante).  Cette superbe plante cultivée en conteneur  a obtenu un Mérite ( plus haute distinction) aux dernières Journées des plantes de COURSON.

vendredi 1 novembre 2013

Cotoneasters, enfin le retour ?

Après avoir été très courants ( trop sans doute), ils ont été bannis de nos jardins sous prétexte d'une sensibilité au "feu bactérien".  Beaucoup de ceux qui n'ont pas été arrachés n'ont jamais été malades et continuent de produire chaque automne de magnifiques fruits. Ce mois-ci, un bel article de GARDENS ILLUSTRATED les remet à l'honneur et une monographie ( en Anglais) est sur le point de paraître. Il est temps surtout de redécouvrir les espèces à grand développement comme C. lacteus et C. salicifolius, qui forment de magnifiques buissons ou petits arbres très élégants. J'attends avec impatience de retrouver les magnifiques variétés à fruits jaunes comme 'Rotschildianus', qui restent ignorés des oiseaux une grande partie de l'hiver.  Ces arbustes solides et peu exigeants sont de merveilleux compagnons pour les bambous avec lesquels ils savent cohabiter et auxquels ils apportent un peu de couleurs…
Cotoneaster lacteus 


Persicaria filiformis 'Painter's Palette'

Cet automne à Courson, cette plante a enfin pu être mise en lumière en obtenant un MERITE, une distinction qui la recommande pour la plupart des jardins. Cette persicaire est très rustique, facile à vivre en terrain frais ( mais supporte des périodes de sécheresse); elle n'est pas envahissante et son feuillage est très beau dès le début du printemps ( ses feuilles sont alors marquées d'un grand V  à l'envers, pourpré . Il termine la saison sous une masse de fleurs rouges sen épis très fins ( filiformes). Elle se plait en sol ordinaire ou argileux, au soleil ou à mi-ombre. Elle pousse très facilement en pot et peut y vivre plusieurs années sans trop de soins. Cette plante superbe était présentée par le pépinières LEPAGE ( www.lepage-vivaces.com).


Aujourd'hui

2 nuances de rose

Difficile de décrire vraiment les couleurs des fleurs, surtout lorsqu'elles varient avec l'intensité lumineuse. Par exemple, la même...