Camassias, bulbes faciles à découvrir

Les camassias restent des bulbes méconnus chez nous, mais pourtant très faciles à cultiver et à naturaliser.( en terrain pas trop sec). 
A Garden House, Buckland Monachorum, le jardin de Lionel Fortescue, complété par Keith Whiley, ils sont rois et se sont répandus dans les massifs, plates bandes et prairies fleuries, s'hybridant au passage en donnant de très nombreuses variations. Il est encore temps de les planter...













Découvrez les Azalées

Un tour d'horizon inédit des plus belles azalées, légères, élégantes et pas si compliquées à cultiver... Dans l'Ami des Jardins d'Octobre ( n°1107)


Luxuriance automnale

Encore un peu de luxuriance et d'exotisme exacerbée par les belles pluies d'automne... 
Les pennisetums pourpres et les cannas ne sont pas rustiques  chez moi; j'ai de grands espoirs pour le phoroium et le musa sikkimensis qui resteront en pleine terre cet hiver. Le choisya, l'heuchère et le nandina ont déjà passé de nombreux hivers. 

Canna 'Striata' , Musa sikkimensis Pennisetum setaceum 'verticgo', Phormium tenac 'Variegatum', Choisya ternata 'Sundance', Heuchera villosa 'Mega caramel', Nandina domestica 'Blush'. 

Canna 'Striata' et Musa sikkimensis

Yucca panaché et heuchère 'Mulberry'

C'est tout petit, planté dans les cailloux non loin de la maison... A l'arrière plan, des Hydrangea quercifolia  planté depuis plus de 10 ans complètent la touche luxuriante. 

Canna 'Striata', joue avec la lumière comme un vitrail... 


Encore du Soleil, dans l'Ami des jardins !

Lorsqu'il fait gris et que l'automne approche, une plongée dans le numéro de septembre de l'Ami-des Jardins et hop ! on retrouve la lumière et le moral !
6 pages sur les rudbeckias, helianthus, heliopsis, etc : les reconnaitre et distinguer les envahissantes des plus méritantes...


Malvacées : Tout dans l'Ami des Jardins

Retrouvez toute la famille des mauves, hibiscus, rose-trémières, anciennes ou modernes, dans le numéro d'Août de l'Ami des Jardins (n°1105)

Acanthe de Hongrie : l'intermédiaire fait l'affaire !



L'acanthe de Hongrie (Acanthus hungaricus) reste une espèce méconnue, plus petite que A. mollis, caduque, mais sans les épines de A. spinosus, un peu comme une intermédiaire entre les deux. Ici, elle n'est pas envahissante puisque je ne bêche jamais autour d'elles et que je coupe les hampes avant que les graines ne se forment. A contrario, elles couvrent admirablement la bordure et la tondeuse passe bien sous les feuilles : il n'y a pas de bordure de massif à entretenir durant l'été.  Elle est plus rustique que A. mollis, et ses jeunes pousses au printemps sont presque jaunes, un beau faire-valoir pour de bulbes ou des vivaces précoces.
Pour mémoire, petit comparatif des 3 espèces courantes d'acanthes :

A. spinosus 
A.hungaricus 
©D.WILLERY
A.mollis 

'Ayesha' indécis...

Vendredi dernier (02/08) j'ai photographié. ces amusantes variations de couleurs sur un seul pied de l'hortensia 'Ayesha', au Vasterival(Hydrangea macrophylla 'Ayesha'). Je trouve ces couleurs alliées à la texture particulière des fleurs, vraiment hallucinantes. Le pied avait été déplacé il y a deux ans, et comme souvent, ils fleurit rose tant qu'il n'est pas ré-enraciné profondément dans la terre très acide.. On est donc sur une phase "intermédiaire", avec un kaléidoscope de couleurs...





Petit rappel : la couleur des hortensias ( Hydrangea macrophylla) varie en fonction de la nature du sol. S'il elle est neutre ou légèrement alcaline, les inflorescences sont roses. Plus le sol s'acidifie, plus la couleur va vers le bleu ou le violet. L'humidité du sol influence également la couleur ( l'humidité est influencée par le mulch, et la "quantité d'ombre"... Des hortensias bleus ombragés deviennent roses lorsque l'endroit est subitement ensoleillé ( si on supprime l'arbre qui ombrageait le massif). Idem lorsque l'on transplante ou que l'on implante des jeunes hortensias : deux à trois années sont souvent nécessaires pour que des têtes roses deviennent ou re-deviennent bleues...



Mauve panachée : le retour !

Une des belles surprises de cette année : Une Malva arborea 'Variegata' est ressortie spontanément dans les cailloux. J'avais cette plante au tout début du jardin il y a 25 ans, puis elle a disparu... une graine a refait surface probablement lors d'une plantation. J'attends avec impatience les nouvelles semences car c'est une des rares plantes panachées à pouvoir se multiplier fidèlement par semis.


Elle s'est développée dans les cailloux ,( sol hyper bien drainé, 30 cm de remblais + graviers), à l'ombre d'un figuier où elle a pu passer les épisodes caniculaires sans problème. 

Fougères peintes : mieux les distinguer

Pas toujours facile de reconnaitre les cultivars de fougères grises ou argentées... j'ai collecté  les miennes pour comparaisons (mais hélas,  je ne les cultive pas toutes !) .
De gauche à droite : Athyrium niponicum var. pictum, 'Ursula Red', 'Silver Lace' et 'Ghost' ( qui devient deux fois plus haute).

Aujourd'hui

Camassias, bulbes faciles à découvrir

Les camassias restent des bulbes méconnus chez nous, mais pourtant très faciles à cultiver et à naturaliser.( en terrain pas trop sec).  A...