Duo idéal

 Une très belle alliance remarquée il y a quelques jours chez des amis très chers.  Les deux partenaires vivent ensemble dans un grand pot depuis plusieurs années. 


Prêle géante (Equisetum cantschatcense) + Phormium poupre (Phormium tenax 'Purpureum' )

Mariage pourpre

J'adore les feuillages pourpres. Beaucoup les trouvent tristes et les assimilent à des "trous noirs". Ils me semblent au contraire très légers et magnifiques , surtout quand on allège un peu les ramures pour laisser passer les rayons du soleil. Le fuchsia poussait déjà ici depuis plusieurs années. Je lui ai ajouté un Physocarpus 'Diabolo' plus sombre à l'arrière, et plusieurs persicaires 'Silver Dragon' pour meubler le pied un peu maigre du fuchsia. Chaque plante apporte une touche de pourpre à sa manière et à sa saison. 

Au début de l'automne la Persicaria 'Silver Dragon' au premier plan adopte des teintes cuivrées
 mais l'harmonie avec le Fuchsia 'Mrs Popple' et le Physocarpus 'Diabolo' . L'ensemble resplendit l'après-midi avec une lumière latérale et arrière. 
Le Fuchsia 'Mrs Popple' est rustique au Vasterival. Les branches ne gèlent pas l'hiver et commencent à fleurir dès le mois de mai sur les plus vieilles pour se poursuivre en fin d'été sur les plus jeunes. On supprime simplement les plus épuisées afin de favoriser le renouvellement régulier de la ramure. 
En prenant un peu de recul , on découvre le Salix rosmarinifolia (Salix eleagnos var.rosmarinifolia), qui éclaire les pourpres , en particulier au printemps. J'aime utiliser  les saules à feuillage coloré pour colorer les compositions le temps que des plantes plus lentes s'installent. On les rabat chaque printemps pour stimuler la croissance de nouvelles pousses bien colorées. 

Fenouil, Artichauts et Cie.

Les comestibles s'emballent et s'élèvent : plus besoin de se baisser pour récolter !
Oenothères (Oenothera biennis) , Fenouil bronze (Foeniculum vulgare 'Purpureum' et cardons (Cynara scolymus)
Rose trémière auto-semée au pied du pommier 'Reine des reinettes' 
Cynara scolymus 'Gros vert de Laon' , que je laisse fleurir après avoir récolté les premières petites têtes pour la beauté et pour les chardonnerets...
Monarda fistulosa + Fenouil bronze

L'oenothère bisannuel (Oenothera biennis) fleurit sans discontinuer chaque soir, de juin aux gelées. Elles sont comestibles et délicieuses, avec leur parfum de primevère. 

Rustique et délicieux, le bégonia chinois!

Begonia grandis 
Begonia grandis ssp.evansiana

Au jardin, cette espèce est l'une des rares à pouvoir affronter nos hivers sans la moindre protection : il survit soit grâce à ses racines plus ou moins tubérisées, soit grâce à ses multiples bulbilles qui hivernent dans les feuilles mortes et poussent en mai, pour fleurir dès le mois d'août et septembre. La floraison, rose ou blanche est très abondante, à l'ombre ou à mi-ombre, en sol léger, riche en humus et si possible toujours frais (mais il supporte les sécheresses momentanées). Haut de 30 à 45 cm en pleine floraison.  

Une bordure bien garnie qui a commencé par une seule plante quelques années plus tôt...

Parmi les variétés proposées chez les pépiniéristes, 'Sapporo' se démarque à par ses feuilles au revers rouge pourpre.

Il se mélange facilement aux différentes plantes d'ombre et de sous-bois légers. 



Un excellent compagnon des hortensias et hydrangéas, car ils ont les mêmes besoins.

A déguster !! 

Les fleurs de tous les bégonias se consomment crues, en salade ou pour accompagner un carpaccio de poisson. Elles ont une délicate saveur acidulée, très proche de celle de l'oseille. B. grandis  est très prolifique et permet donc de belles récoltes. Il pousse aussi facilement en pleine terre sans nécessiter d'engrais ni  de traitements particuliers.Il est donc facilement "propre" à la consommation. Les fleurs épanouies ont un goût un peu plus sucré grâce au pollen. 


Un régal pour les yeux et les papilles pour toute la fin de l'été jusqu'en automne. 

Regains pourpres



Après une petite taille fin juillet, la haie de hêtres pourpres est à nouveau spectaculaire avec ses repousses vivement colorées.







 

Mûres sans épines

Délices de fin d'été,: les mûres sans épines, A la différence des pommiers, poiriers, pruniers, elles produisent tous les ans en abondance quelques soient les avatars du printemps...Pensez-y si votre jardin subit souvent des gelées tardives en avril...





 

Des boules et des queues !

 Ne pensez pas que je me lâche... Mais que légender d'autre avec ce curieux mélange de pommes 'Golden Delicious' et des fruits de la glycine qui les accompagnent... 







Aster umbellatus

 Aster umbellatus a mis 10 ans pour coloniser le massif, et il est enfin comme je le voulais... Dire que certains le trouvent "envahissant". !!!! Il me faudra juste un peu plus de persicaires...








Aujourd'hui

Le trèfle et la plume

  Dans la rosée matinale,   Oxalis deppei 'Iron Cross' + Libertia peregrinans